Votre histoire - Villes moyennes du Centre de l'Andalousie

Votre histoire - Villes moyennes du Centre de l'Andalousie



Vous êtes dans : Début>
Alcalá la Real Jáen
> Alcalá La Real

Alcalá La Real

Partager

La ville-frontière

Forteresse de la Mota

Nous vous proposons de vous aventurer entre ses murailles. Franchissez des portes stratégiques, explorez ses bâtiments et ses dépendances.

        Pour ce faire, sur présentation de votre ticket d’entrée, nous vous distribuerons un plan-guide descriptif. La visite comprend la projection d’un video, qui recrée l’histoire du monument que vous être en train d’explorer.

 Tarifs:

  • Carnet Jeune Europee & Junta de Andalousie: 3 euros
  • Soixante-cinq: 3 euros
  • Enfants: jusqu’à 6 ans Gratuit. De 7 à 16 ans: 3 euros
  • Groupe (à partir de 20 pers): 5 euros

Autres fois:

  • Horaire d’automne/hiver (15Oct - 31Mar): 10:00h à 17:30h et Samedi et Dimanche à 18:00h.
  • Horaire de printemps/été (01Abr - 14Oct): 10:30h à 19:30h.

Plus information: Visite de la Forteresse de la Mota.

       La majestueuse Forteresse de la Mota prévient le visiteur de son importance historique de ville-frontière. Alcala veut dire ville fortifiée. Sa position géographique confirme l’impact stratégique qu’elle a eu depuis l’antiquité. Ainsi, l’ensemble des beffrois que l’on peut voir disséminés sur toute la commune, met en relief l’importance que revêt ce lieu depuis le Moyen-Âge jusqu’à nos jours. 

   Alcala la Real, berceau de Juan Ruiz de Cisneros, plus connu sous le nom de Arcipreste de Hita, se trouve au sud ouest de la province de Jaén, à 71 kms. de la capitale, à 53 Kms de la ville de Grenade, á 110 kms de Cordova et á 140 kms de Malaga. Ses 22 129 habitants se répartissent sur les seize districts assignés à la commune et environ 7 000 personnes vivent dans ces villages.

Une promenade dans la ville nous amènera à visiter, tout d’abord, l’Ensemble Monumental de la Forteresse de la Mota. Situé dans une enclave magique à 1 033 m au-dessus du niveau de la mer, ce lieu fortifié fut la clé, le gardien et le défenseur des royaumes de Castille. En descendant la calle Real, nous arriverons au majestueux musée Carrera de las Mercedes, où le Musée Palais Abbatial nous permettra de découvrir le patrimoine et les vestiges du passé de cette ville. Il ne faudra pas manquer la visite du pittoresque quartier Barrio de las Cruces, la place Arcipreste de Hita et l’église de la Consolación, entre autres.

Alcala la Real est une terre de prédilection pour le vin, l’huile et les cerises. Cette localité est le siège du fameux Festival Etnosur, une explosion culturelle pluriethnique fêtée mi juillet.

Histoire

La situation privilégiée d’Alcala la Real et le flux continuel de personnes de cultures diverses ont engendré un échange enrichissant d’idées.


Alcala la Real et sa commune municipale possèdent des données en matière d’occupation humaine depuis le Paléolithique. Il est probable que cette ville fut un des derniers lieux d’habitation occupés par l’homme de Néanderthal. Depuis la fin de l’âge de bronze, on constate des installations ibériques de petite taille, comme les noyaux de La Gineta et de La Mesa de la Haute Ribera. Nous avons les premières preuves d’occupation du Cerro de La Mota à l’époque romaine, bien qu'il existe l'éventualité que ces constructions aient pu détruire des couches sociales ibériques antérieures.


En 713, avec la conquête musulmane, la ville changea de nom pour celui de Qal'at, terme arabe qui désigne une ville fortifiée. C’est vers l’an 1000, que le beffroi (atalaya) de La Mota devient une véritable forteresse, apparaissant comme un des noyaux les plus importants de l’Al-Andalus sous l’égide de la famille Banu Said. Par la suite, après la désagrégation du Califat et sa scission dans les Royaumes de Tarifas, Qal'at est devenue une place forte du royaume nasride à partir duquel se sont effectuées de nombreuses incursions contre Jaén et d’autres terres frontalières castillanes. Elle fut finalement conquise en 1341 (un siècle et demi avant la chute du royaume nasride) par Alphonse XI, qui lui accorda le titre de La Real, présent dans son toponyme depuis. Dès lors, sur son blason figure une clé, symbole de son importance stratégique. En 1432, le roi Jean II lui attribua le Privilège de Confirmation.


Après la conquête du royaume de Grenade, Alcala la Real perd son intérêt stratégique, et c’est alors que la population migre progressivement depuis El Cerro de La Mota vers les plaines situées en contrebas. Ce processus d’abandon de La Mota a culminé après la Guerre d’Indépendance et la défaite des forces napoléoniennes qui occupèrent la Forteresse de La Mota de 1810 à 1812 et qui l’abandonnèrent après un incendie.

Météo Alcalá la Real

Cliquez ici pour voir une visite virtuelle.

Localisation



Pour pouvoir réaliser l'une de ces actions vous devez vous trouver dans la communauté de Votre histoire - Villes moyennes du Centre de l'Andalousie. Si vous n'y êtes pas, rejoignez-la et accédez à de nombreux contenus, blogs, forums et beaucoup d'autres.




DETALLE1 180x150 DETALLE2 180x150
Voulez-vous chercher plus d'expériences, activités ou lieux aux alentours ?
Rechercher sur la carte
Lieux où vivre une histoire qui changera votre vie

Découvrir des lieux

Suivez l'aventure après votre voyage

EntrezEnregistrez-vous 

Vous nous avez déjà visités ?

Racontez-nous votre expérience, Montrez-nous vos photos, vos vidéos et partagez-les avec d'autres personnes.